Menu

Défis des Églises face au racisme

Le racisme peut se définir entre autres comme un détournement de la différenciation selon la couleur de peau et/ou l’origine culturelle à des fins discriminatoires. Il a pu être nourri par la peur de ce qui vient de l’étranger lors de la pandémie de Covid-19. On a fermé les frontières, et on se souvient que l’on a parlé de variants anglais et indien mais que ces termes ont été redéfinis pour éviter la discrimination envers ces peuples. Voici une brève réflexion sur les défis des Églises face à ce problème, étant donné leur aspect pluriculturel.

 

Des Églises unies par l’Évangile

Le racisme n’est pas seulement un mal à l’extérieur des Églises mais il peut également s’y introduire subtilement par le biais du particularisme. Il s’agit d’une vision centrée sur sa propre culture. Le fait de ne voir la foi chrétienne qu’au travers de ses « lunettes culturelles » peut causer des hostilités ou des humiliations à l’égard de chrétiens provenant d’une autre culture, au sein des Églises ou entre les Églises.

Toutefois, Jésus-Christ a détruit les barrières culturelles (Eph 2.13-18). L’Évangile nous fait dépasser les différences culturelles et rend possible le pardon et la réconciliation. D’où la nécessité d’un dialogue empreint d’humilité, selon l’exemple de Jésus (Ph 2.1-5).

 

Des Églises en bénédiction pour les nations

L’autre danger du racisme, c’est la hiérarchisation des cultures. Or les églises n’adoptent-elles pas une position de supériorité culturelle si elles considèrent les chrétiens d’une autre culture comme des « envahisseurs » et justifient la séparation ou la compétition entre les Églises ?

La Bible souligne que tous les êtres humains sont créés à l’image de Dieu (Gn 1.27) et que la mission des Églises s’inscrit dans un projet de bénédiction des nations en vue d’un rassemblement final (Ap 7.9-10). Cela invite à accueillir et bénir les chrétiens d’une autre culture au sein des Églises, à les considérer en tant que membres du Corps du Christ, avec une attitude de serviteur selon l’exemple de Jésus (Jn 13.14-15).

 

En conclusion

Je crois que les Églises peuvent, au-delà de la dénonciation du racisme, témoigner par leurs actions qu’en Jésus-Christ les différences culturelles conduisent non pas vers des discriminations, mais vers une communion et un exercice à bénir. O

 


Nirine Jonah
Professeur HET-PRO en Missiologie et interculturalité

 

« Bénir au lieu de bannir »
Participez à la célébration du Jeûne fédéral, le 19 septembre, au théâtre de Beausobre à Morges, qui réunira les paroisses catholiques, réformées et évangéliques : lafree.info/info/benir-au-lieu-de-bannir

INTERVIEWS DES DIPLOMÉ·E·S | Matthieu

Découvrez l’interview de Matthieu, fraîchement diplômé en 2022 d’un Bachelor en théologie appliquée spécialité études bibliques et théologiques.

interview matthieu

Article mensuel | Pour une culture impactée par l’Évangile

Lors d’un récent voyage, Nirine Jonah, professeur HET-PRO en Missiologie et interculturalité, a donné une formation aux églises naissantes à Madagascar…
En voici les thèmes principaux évoqués.

UN TEMPS POUR TOUT, UN TEMPS POUR L’ESSENTIEL

Lors de la fête de clôture du 6 juillet 2022, Michaël Gonin, doyen de la HET-PRO, nous a partagé un texte de réflexions d’une grande richesse. Ce mot d’envoi, dédié aux diplomé·e·s, parle à tous, c’est pourquoi nous avions à coeur de le partager pour tous ceux qui n’ont pas pu être là.

PRO ACTIFS | JUIN 2022

Découvrez le nouveau PRO ACTIFS #7 intitulé : Vivre le caractère de Christ.

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    1 Sous réserve de l’accréditation de la Confédération suisse

    Année désirée pour commencer la formation