Menu

Un Maître à lire nous a quittés

Appel à la mémoire, à une pensée exigeante et au refus des caricatures réductrices…

 

Le 3 février dernier, Georges Steiner est mort. Il avait 90 ans. Professeur de littérature comparée (Genève, Cambridge, Harvard), critique littéraire et écrivain, ses écrits – nombreux- sondent les questions du langage, de l’inscription dans le temps, de l’humain entre chef d’œuvre culturel et barbarie. Je l’ai découvert il y a une vingtaine d’années (grâce à mon épouse, merci à elle !) et souvent, depuis, j’y suis revenu. Les Antigones, Langage et silence, Réelles présences notamment questionnèrent ma façon de me situer, de m’insérer, de me savoir redevable. Pétri de culture juive et classique à la fois, tant littéraire que philosophique, Steiner se disait avant tout « lecteur ». Entrer dans un texte, le questionner, le recevoir, cela « sans peur de la transcendance » (celle-ci étant reconnue), voilà ce que nous apprend Steiner, inlassablement, passionnément.

Pour nous chrétiens, notamment dans ce que nous vivons et développons au sein de la HET-PRO et comme demande légitime adressée à nos différents vis-à-vis, Steiner fait figure de ceux qui, presque silencieusement mais non sans inquiétude, en appellent à l’honnêteté intellectuelle, au regard juste, loin de toute caricature réductrice et rabaissante.

Au cœur de nos multiples courants ecclésiaux, l’injonction ci-dessus lèverait passablement de compréhensions erronées et jugements hâtifs. Clairement distincte du relativisme ambiant (quand le pluralisme devient dogme, reflet et paradoxe de la pensée unique ?), une pluralité d’approches nous rappelle, dans la reconnaissance de la transcendance –Dieu agit et se révèle – que l’objectivité ne nous appartient pas, étant extérieure à nous-mêmes, mais que, pourtant, c’est notre devoir de la rechercher ! O

 

Par Frédéric Hammann,
Professeur HET-PRO en Théologie systématique

 

Pour aller plus loin

– Georges Steiner : ses différents ouvrages & entretiens
– Vern Poythress, Symphonic Theology. The validity of multiple perspectives in Theology
– Kevin Vanhoozer, Is there a Meaning in this Text ? The Bible, the Reader, and the Morality of Literary Knowledge, Zondervan, 2009.
– Extrait du journal télévisé de la RTS du 1er janvier 2020 sur la question de savoir s’il y a une pensée unique en économie. Les propos de M. Beat Burgenmeier me paraissent pertinents et actuels bien au-delà du seul domaine économique…

Communiqué de presse | Le directeur de la Ligue relève un nouveau défi

Michel Siegrist, directeur de la Ligue pour la lecture de la Bible depuis 2002, a annoncé son départ de l’association La Ligue pour la Lecture de la Bible pour la fin du mois d’avril 2021. Il se consacrera ensuite pleinement au développement et renforcement du pôle de formation pratique auprès de la HET-PRO.

Les prophètes et la voix des sens

La conviction que l’Écriture est la seule norme de foi et de pratique ne risque-t-elle pas d’ignorer les dimensions intuitive et sensible de la nature humaine ? Le dogmatisme rigide et l’utilitarisme ont trop souvent stérilisé la vie spirituelle…

Méditer les textes bibliques ? Oui ! Mais en hébreu ou en grec ?

De temps en temps on me demande pourquoi l’apprentissage des langues bibliques est obligatoire dans les écoles de théologie. Cette question est même posée par des pasteurs ! La plupart des étudiants ne me posent pas cette question, mais j’imagine qu’elle trotte parfois dans leur esprit. C’est pourquoi je compare cette partie de mon travail au travail de dentiste : douloureux sur le moment, mais extrêmement bénéfique à long terme.

Découverte d’un livre sur le corpus lucanien coédité par Dr. James Morgan

James Morgan, docteur en théologie et exégète biblique, cumule les casquettes. Professeur HET-PRO en Nouveau Testament, il est aussi lecteur de grec biblique à l’Université de Fribourg et auteur. Découvrons avec lui un livre passionnant sur le corpus lucanien auquel il a discrètement contribué.

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    1 Sous réserve de l’accréditation de la Confédération suisse

    Année désirée pour commencer la formation