Menu

Patience !

Se retrouver, partager, communier – c’est fondamental. Pourtant, face à diverses divergences d’opinions, l’Église de Rome déjà se trouvait déchirée entre mépris et jugement (cf. p.ex. Rm 14). Et aujourd’hui comme hier, lorsqu’un croyant pense A et l’autre B… il ne reste que le Christ.

 

Soyons honnêtes : Face à divers sujets d’actualités, j’aurais parfois envie de secouer certaines personnes… Mais j’appartiens à une Église dont le seul seigneur et maître, c’est le Christ. Ce Christ me donne l’exemple face à ceux qui pensent et agissent différemment de moi : aimer, exposer calmement ma compréhension des choses puis respecter, écouter, servir. Et communier ensemble.

Parfois, plutôt que de tendre l’autre joue, je préférerais rendre la pareille. Il me reste à crier ma colère à Dieu et lui demander de faire justice, lui. En attendant, je m’accroche à la grâce que Dieu a pour moi et pour l’autre. Cette grâce lui permet de cheminer à mes côtés, patiemment, plein d’amour, alors même que je m’égare dans mes jugements, que je m’impatiente et réagis de manière malheureuse.

Oui, Dieu est patient à mes côtés.

Très Patient.

Et il me dit, patiemment, alors que je m’agace face à l’autre : «Patiente !»

« Patiente…

…car moi aussi je patiente avec toi et avec lui ! »

Alors non, comme les premiers chrétiens face à leurs divergences, n’insistons parfois pas trop sur nos A et nos B… Revenons à Christ et Christ seul. Nous avons choisi d’être imitateurs du Christ – et c’est le chemin qu’il nous a montré. Cela coûte – mais c’est une lumière qui brille fort au milieu de toutes les divisions actuelles. O

 


Dr. Michaël Gonin
Doyen et Professeur HET-PRO en Éthique

Incertitude/s ou foi ?

Plus que jamais nous traversons une période d’incertitudes transformables en doute potentiel ou prolongé. Les repères sûrs peuvent se transformer en bois flottant sur l’eau. Doit-on refuser le doute, positiver, rester optimiste à tout prix ? Est-ce cela que nous nommons la « foi » ?

Bonne année 2022

En route pour 2022 !

Nous avons traversé 2020 et 2021 sous l’ombre tenace d’une pandémie. Entrerons-nous donc en 2022 selon la folle boussole d’un monde qui perd le nord ? La HET-PRO vous invite…

Avis de décès

Joan de Benoît s’en est allée

Traduire la Bible est-ce la trahir ?

Une Bible traduite, donc compréhensible de tous, est un bienfait pour l’Église. Toutefois, l’adage italien « traduttore traditore » (le traducteur est un traître) peut, malgré la meilleure des volontés, s’appliquer en certains points à une version biblique.

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    1 Sous réserve de l’accréditation de la Confédération suisse

    Année désirée pour commencer la formation