Menu

Portrait de la semaine : Monique Cuany

Découvrez chaque semaine un nouvel enseignant ! Monique Cuany, nommée Professeur HET-PRO en Histoire du christianisme, nous livre son portrait.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Monique Cuany et j’ai grandi dans la région de Fribourg. Après une formation en histoire à Zurich puis à Nanjing (Chine), j’ai étudié la théologie aux Etats-Unis. De retour en Suisse, j’ai travaillé quelque temps à l’Institut d’histoire de la Réformation à l’université de Genève, avant de déménager au Royaume-Uni pour ma recherche de doctorat que je termine actuellement. J’ai enseigné dans divers établissements de formation au ministère ou universitaires aux Etats-Unis et en Angleterre, ainsi que régulièrement dans des Eglises. Lorsque je n’ai pas mon nez dans les bouquins, j’aime faire du sport, visionner un bon film, et passer du temps avec des amis et ma famille.

Quelle vision conduit votre vie personnelle ?

Je souhaite comprendre et vivre toujours plus à la lumière de qui est Christ et de ce qu’est l’Evangile.

Quelle place donnez-vous aux besoins concrets de l’Eglise et de la société dans votre théologie ?

Je ne considère pas la théologie comme une abstraction, mais comme nécessaire pour poser un diagnostic biblique et pertinent sur les besoins et les défis de l’Eglise, et comprendre la façon dont Dieu veut y pourvoir. Je pense aussi que la théologie est pertinente pour notre société, et qu’elle peut informer notre réflexion de façon très concrète dans bien des domaines.

Pourquoi cette chaire ? Que pensez-vous pouvoir y apporter de spécifique ?

Je me suis spécialisée dans l’histoire du christianisme primitif et la période de la Réforme. Mon expérience de vie en Chine et dans diverses cultures m’a aussi aidée à mieux comprendre ma propre culture et mon héritage chrétien. Je saisis cette opportunité de partager certaines de mes réflexions à ce sujet dans ce cadre de formation.

Qu’avez-vous ressenti à l’annonce de votre nomination ? Comment envisagez-vous cette nouvelle étape de vie ?

Je me réjouis de ma nomination comme enseignante en Histoire du christianisme à la HET-PRO et d’ainsi participer à la formation dans le ministère en Suisse Romande, un domaine qui me tient à cœur. O

 

Découvrez l’ensemble de ses publications dans des revues spécialisées :

Monique Cuany

Communiqué de presse | Le directeur de la Ligue relève un nouveau défi

Michel Siegrist, directeur de la Ligue pour la lecture de la Bible depuis 2002, a annoncé son départ de l’association La Ligue pour la Lecture de la Bible pour la fin du mois d’avril 2021. Il se consacrera ensuite pleinement au développement et renforcement du pôle de formation pratique auprès de la HET-PRO.

Les prophètes et la voix des sens

La conviction que l’Écriture est la seule norme de foi et de pratique ne risque-t-elle pas d’ignorer les dimensions intuitive et sensible de la nature humaine ? Le dogmatisme rigide et l’utilitarisme ont trop souvent stérilisé la vie spirituelle…

Méditer les textes bibliques ? Oui ! Mais en hébreu ou en grec ?

De temps en temps on me demande pourquoi l’apprentissage des langues bibliques est obligatoire dans les écoles de théologie. Cette question est même posée par des pasteurs ! La plupart des étudiants ne me posent pas cette question, mais j’imagine qu’elle trotte parfois dans leur esprit. C’est pourquoi je compare cette partie de mon travail au travail de dentiste : douloureux sur le moment, mais extrêmement bénéfique à long terme.

Découverte d’un livre sur le corpus lucanien coédité par Dr. James Morgan

James Morgan, docteur en théologie et exégète biblique, cumule les casquettes. Professeur HET-PRO en Nouveau Testament, il est aussi lecteur de grec biblique à l’Université de Fribourg et auteur. Découvrons avec lui un livre passionnant sur le corpus lucanien auquel il a discrètement contribué.

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    1 Sous réserve de l’accréditation de la Confédération suisse

    Année désirée pour commencer la formation