Menu

Portrait de la semaine : Karim Arezki

Découvrez chaque semaine un nouvel enseignant ! Karim Arezki, ancien musulman d’origine kabyle, a été nommé maître d’enseignement en Islamologie et Religions comparées. Portrait.

Pourriez-vous vous présenter ?

Né dans une famille musulmane et converti à la foi chrétienne en Algérie, je suis venu en France fin des années 90 pour y suivre des études vétérinaires. Là-bas, je me suis réorienté vers des études de Théologie à l’Institut Biblique de Nogent, puis à la Faculté Libre de Théologie Évangélique de Vaux-sur-Seine.

Depuis un peu plus d’une dizaine d’années, j’exerce un ministère pastoral à l’Église du Tabernacle (Paris, 18e). L’opportunité s’est présentée à moi de suivre en parallèle le séminaire d’Amir-Moezzi à l’École Pratique des Hautes Études (Paris Sorbonne), ouvrant sur une thèse en cours.

J’assure également la présidence de l’Association des Chrétiens Nord-Africains depuis sa création en 2005. Celle-ci a pour but de rassembler les chrétiens Nord-Africains, afin de les encourager dans leur croissance spirituelle et leur service au sein de leur Église.

Quelles valeurs et vision conduisent votre vie personnelle ?

L’Évangile nous offre une vision claire et de belles valeurs, que je m’efforce de m’approprier aussi bien sur le plan intellectuel que pratique.

Quelle place donnez-vous aux besoins concrets de l’Église et de la société dans votre théologie ?

Suivre Jésus nous engage à servir son Église et notre monde d’une manière ou d’une autre.

J’ai le privilège de servir le Seigneur à plein temps, dans un ministère pastoral et d’enseignement où je mets toutes mes capacités à équiper, former et accompagner les membres de l’Église. En même temps je ne cesse d’observer la société, ce qui m’a conduit à m’intéresser à l’islamologie et aux autres religions pratiquées par nos contemporains.

Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a conduit à postuler à la HET-PRO ?

L’année dernière, un temps de prière et réflexion m’a amené à la décision de me consacrer dorénavant à un ministère d’enseignement qui comporte une part importante en islamologie. C’est ainsi que j’ai choisi de mettre fin à mon ministère pastoral en été 2017. L’annonce de ma nomination à la HET-PRO s’est avérée être une confirmation pour mon épouse et moi.

Pourquoi cette chaire ? Que pensez-vous pouvoir y apporter de spécifique ?

L’enseignement de l’islamologie et religions comparées s’impose à moi, entre autres, par mon parcours jusqu’ici. Au vu de mon arrière-plan, je ne peux m’empêcher de confronter l’enseignement biblique sur les sujets importants de la foi (Dieu, l’homme, la création, etc.) à l’enseignement d’autres religions, notamment l’islam.

Depuis quelques années, je tente de saisir et faire ressortir en quoi la vision biblique est plus pertinente que tout autre vision, tant au plan religieux que philosophique. C’est ce que j’essaie de relever et d’exposer dans mes cours, en veillant à bien comprendre la pensée de l’autre sans la caricaturer.

Qu’avez-vous ressenti à l’annonce de votre nomination ? Comment envisagez-vous cette nouvelle étape de vie ?

Une vraie joie et une grande reconnaissance au Seigneur, tout comme à la Commission de nomination. O

 

Quelques publications de Karim Arezki dans le cadre de ses recherches :
  1. « Les Musulmans en France », Les Cahiers de l’École Pastorale, N° 73, 2009.
  2. « Raisons théologiques et historiques du fondamentalisme islamique », Théologie Évangélique, vol 9, n°3, 2010.
  3. « Islam », La foi chrétienne et les défis du monde contemporain, Repères apologétiques, sous. dir. Christophe Paya et Nicolas Farelly, Charols, Excelsis, 2013.
  4.  L’islam, Un regard chrétien (avec Jamil Chabouh), Croire et Lire, 2014.
  5.  Jésus dans le Coran et la Bible : Quelle différence ? Questions Suivante, Farel, Lognes, 2016.
  6. « La violence dans l’islam radical », La violence, une fatalité ?, Terre Nouvelle, sous dir. Micaël Razzano,  éditions Excelsis – GBU, 2017.
Conférence Frathéo du 12 janvier 2017 avec Karim Arezki (à écouter) :

« L’Islam radical, comprendre et répondre »

Communiqué de presse | Le directeur de la Ligue relève un nouveau défi

Michel Siegrist, directeur de la Ligue pour la lecture de la Bible depuis 2002, a annoncé son départ de l’association La Ligue pour la Lecture de la Bible pour la fin du mois d’avril 2021. Il se consacrera ensuite pleinement au développement et renforcement du pôle de formation pratique auprès de la HET-PRO.

Les prophètes et la voix des sens

La conviction que l’Écriture est la seule norme de foi et de pratique ne risque-t-elle pas d’ignorer les dimensions intuitive et sensible de la nature humaine ? Le dogmatisme rigide et l’utilitarisme ont trop souvent stérilisé la vie spirituelle…

Méditer les textes bibliques ? Oui ! Mais en hébreu ou en grec ?

De temps en temps on me demande pourquoi l’apprentissage des langues bibliques est obligatoire dans les écoles de théologie. Cette question est même posée par des pasteurs ! La plupart des étudiants ne me posent pas cette question, mais j’imagine qu’elle trotte parfois dans leur esprit. C’est pourquoi je compare cette partie de mon travail au travail de dentiste : douloureux sur le moment, mais extrêmement bénéfique à long terme.

Découverte d’un livre sur le corpus lucanien coédité par Dr. James Morgan

James Morgan, docteur en théologie et exégète biblique, cumule les casquettes. Professeur HET-PRO en Nouveau Testament, il est aussi lecteur de grec biblique à l’Université de Fribourg et auteur. Découvrons avec lui un livre passionnant sur le corpus lucanien auquel il a discrètement contribué.

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    1 Sous réserve de l’accréditation de la Confédération suisse

    Année désirée pour commencer la formation