Menu

Portrait de la semaine : Nirine Jonah

Découvrez chaque semaine un nouvel enseignant ! Nirine Jonah, actuellement chargé de cours en Missiologie à l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs, a été nommé Professeur HET-PRO en Missiologie et Interculturalité. Portrait.

Pourriez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Nirine Jonah. Originaire de Madagascar, j’habite aujourd’hui à Cossonay (VD). Marié et père de deux filles de 15 et 20 ans, j’apprécie passer du temps en famille, me balader au bord du lac, faire des jeux de société et du sport.

J’ai suivi une formation en médecine vétérinaire en Algérie, durant laquelle j’ai accepté Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur personnel. A la fin de mes études et dans le désir de mieux connaître la Bible et servir Dieu, je suis venu en Suisse pour me former à l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs.

Puis, suite à des expériences pastorales, je suis reparti en famille à Madagascar en avril 2000 pour un ministère d’enseignement biblique. Cette étape, riche et intense, m’a notamment conduit à enseigner à de futurs responsables d’églises et œuvres évangéliques, à accompagner quelques étudiants dans la constitution d’une Église, ainsi qu’à contribuer à la fondation de l’Institut Supérieur de Théologie Évangélique.

De retour en Suisse en 2006, je souhaitais ardemment obtenir un master en théologie. Aussi, j’ai opté pour les études francophones de théologie anabaptiste à Bienenberg, puis pour les études en Master 2 de Recherche à la Faculté Évangélique de Vaux-sur-Seine, tout en assurant un ministère pastoral en parallèle.

Actuellement, je suis formateur de missionnaires et chargé de cours en Missiologie à l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs.

Quelles vision et valeurs conduisent votre vie personnelle ?

Ma vision :

Un monde transformé par l’Évangile

Mes valeurs :

  • l’intégrité, dans le sens d’être fidèle à ce que Dieu nous demande et d’être cohérent dans notre témoignage verbal/non-verbal
  • la solidarité, face à la pauvreté matérielle, relationnelle et spirituelle
  • l’inclusion, en valorisant la diversité des cultures, des générations et des personnalités
Quelle place donnez-vous aux besoins concrets de l’Église et de la société dans votre théologie ?

La théologie doit apporter des réponses aux besoins actuels de l’Église et de la société, en tenant compte de leurs réalités. Mais ces entités ont besoin d’être transformées selon les valeurs du Royaume de Dieu, qui sont discernées et approfondies en théologie. En équilibre avec l’héritage du passé et les défis du futur, la théologie donne des repères bibliques à l’Église rayonnante, dans une société post-chrétienne et hétérogène. Je plaide donc en faveur d’une formation théologique contextualisée, avec des implications éthiques, dans la perspective du retour du Christ.

Pourquoi cette chaire ? Que pensez-vous pouvoir y apporter de spécifique ?

La chaire de Missiologie permet d’accompagner les étudiants dans le développement de la mission, de partout à partout.

Nous devons continuer à promouvoir la mission au loin. Mais la mission au près est aussi une perspective à considérer dans le contexte actuel (flux migratoire, recul du christianisme en Occident). Dans ce sens, j’aimerais apporter davantage de réflexions théologiques en Missiologie, sans toutefois s’écarter du terrain pragmatique marqué par les sciences sociales. C’est un travail d’équilibrisme délicat, mais passionnant.

Qu’avez-vous ressenti à l’annonce de votre nomination ? Comment envisagez-vous cette nouvelle étape de vie ?

J’ai ressenti une joie de contribuer à l’avancement du Royaume de Dieu au travers de mon engagement à la HET-PRO. Cette nouvelle étape est à la fois enthousiasmante et défiante. Comme le poste est à temps partiel, l’enjeu sera pour moi de trouver une activité complémentaire, ainsi qu’un juste équilibre entre les deux. O

 

Patience !

Se retrouver, partager, communier – c’est fondamental. Pourtant, face à diverses divergences d’opinions, l’Église de Rome déjà se trouvait déchirée entre mépris et jugement (cf. p.ex. Rm 14). Et aujourd’hui comme hier, lorsqu’un croyant pense A et l’autre B… il ne reste que le Christ.

Rentrée académique 2021 et certificat sanitaire

Dans le respect des mesures édictées par la Confédération et dans l’optique d’un véritable retour à une vie estudiantine normale sur le campus, la direction du Forum Emmaüs et de la HET-PRO estime qu’il est de sa responsabilité de rendre obligatoire le certificat COVID dès la rentrée 2021, mardi 21 septembre. 

Défis des Églises face au racisme

Le racisme peut se définir entre autres comme un détournement de la différenciation selon la couleur de peau et/ou l’origine culturelle à des fins discriminatoires. Il a pu être nourri par la peur de ce qui vient de l’étranger lors de la pandémie de Covid-19…

Hommage à un étudiant décédé tragiquement

Il évoluait à 4’193 mètres d’altitude. Clément Estrabaud, 24 ans, alpiniste chevronné et étudiant à la HET-PRO, est mort tragiquement le samedi 14 août en fin de matinée, en descendant la face sud de l’Aletschhorn.

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    1 Sous réserve de l’accréditation de la Confédération suisse

    Année désirée pour commencer la formation