Menu

Un nouveau partenariat

Depuis la rentrée académique de septembre 2018, la HET-PRO a mis sur pieds un partenariat avec les Groupes Bibliques des Écoles et Universités (GBEU). Nous avons décidé de poser quelques questions au Secrétaire général des GBEU Colin Donaldson. Voici un petit compte rendu de cet échange.

 

Pouvez-vous nous dire en quoi consiste ce partenariat avec la HET-PRO ?

Nous proposons des stages aux GBEU, et nous nous sommes associés avec la HET-PRO pour dispenser une partie de la formation.

 

Quelle formation proposez-vous ?

Typiquement les stagiaires travaillent à plein temps, et sont défrayés par un petit montant. Une semaine standard se compose de deux jours de formation académique, dont un jour de formation en interne aux GBEU (un survol rapide théologique et une formation centrée sur les connaissances, les convictions, et le caractère), ainsi qu’un jour d’études à la HET-PRO. La journée HET-PRO est une occasion de creuser plus en profondeur dans les domaines théologiques et bibliques et de donner goût aux études théologiques plus poussées. 

 

Qui peut s’inscrire à ce programme ? Quel est le public cible ?

Nous visons particulièrement les étudiants qui ont participé aux groupes à un moment ou un autre et veulent prendre une année sabbatique des études ou ont envie de se donner un avant-goût de ministère à plein temps.

 

Pourquoi avez-vous mis ce programme sur pieds ? Quel est le but recherché ?

Nous avons vu depuis longtemps l’utilité d’avoir des stagiaires (des jeunes, très disponibles, facilitant la création de liens entre les groupes), mais nous ne leur offrions pas grand-chose en retour en termes de formation, hormis ce qu’ils apprenaient au travers du travail courant. Nous avons donc pensé qu’il serait bien de mettre en place un programme de stage qui leur permettrait d’être mieux formés et d’avoir un avant-goût du ministère. 

 

Quels sont les bénéfices escomptés ?

Les bénéfices escomptés pour les GBEU sont multiples. Tout d’abord ce programme permet d’améliorer la qualité et la fréquence du suivi des groupes et des étudiants participants aux GBEU ainsi que d’offrir une plus grande synergie entre les groupes. En outre, cela nous permet de mettre en place une vraie culture GBEU, où la parole est au centre, et où les étudiants sont encouragés à prendre des initiatives

 

Ensuite, les bénéfices escomptés pour les stagiaires sont d’avoir l’occasion d’effectuer un stage rémunéré avec un enseignement de qualité, de leur donner un avant-goût de ce que cela veut dire d’être dans un ministère à plein temps ainsi que de pouvoir passer un an inoubliable avec une super équipe de collègues.

 

Enfin, les bénéfices escomptés pour l’Église et la société sont d’identifier les futurs leaders de demain, les encourager et leur offrir une opportunité de grandir et d’apprendre, pourvoyant ainsi aux besoins futurs de l’Église (au sens large).

 

Pourquoi avoir choisi la HET-PRO ?

J’avais eu des discussions sur le projet HET-PRO lorsqu’il était embryonnaire, et j’y croyais depuis le début. Avoir un centre de formation de haute qualité sur le seuil de la porte (ndlr : le siège des GBEU se trouve à Lausanne) est un réel privilège, le choix donc s’est fait sans hésitations.

 

Nous remercions Colin Donaldson pour ses réponses et nous nous réjouissons de cette belle collaboration qui débute. Les GBEU sont actifs localement mais font partie d’un mouvement mondial appelé l’IFES (International Fellowship of Evangelical Students) reconnu pour nourrir une réflexion approfondie sur l’engagement chrétien dans la société. Nous sommes heureux de contribuer à former des étudiants qui auront un impact dans le corps chrétien. La HET-PRO espère pouvoir nouer d’autres partenariats de ce type à l’avenir.

Communiqué de presse | Le directeur de la Ligue relève un nouveau défi

Michel Siegrist, directeur de la Ligue pour la lecture de la Bible depuis 2002, a annoncé son départ de l’association La Ligue pour la Lecture de la Bible pour la fin du mois d’avril 2021. Il se consacrera ensuite pleinement au développement et renforcement du pôle de formation pratique auprès de la HET-PRO.

Les prophètes et la voix des sens

La conviction que l’Écriture est la seule norme de foi et de pratique ne risque-t-elle pas d’ignorer les dimensions intuitive et sensible de la nature humaine ? Le dogmatisme rigide et l’utilitarisme ont trop souvent stérilisé la vie spirituelle…

Méditer les textes bibliques ? Oui ! Mais en hébreu ou en grec ?

De temps en temps on me demande pourquoi l’apprentissage des langues bibliques est obligatoire dans les écoles de théologie. Cette question est même posée par des pasteurs ! La plupart des étudiants ne me posent pas cette question, mais j’imagine qu’elle trotte parfois dans leur esprit. C’est pourquoi je compare cette partie de mon travail au travail de dentiste : douloureux sur le moment, mais extrêmement bénéfique à long terme.

Découverte d’un livre sur le corpus lucanien coédité par Dr. James Morgan

James Morgan, docteur en théologie et exégète biblique, cumule les casquettes. Professeur HET-PRO en Nouveau Testament, il est aussi lecteur de grec biblique à l’Université de Fribourg et auteur. Découvrons avec lui un livre passionnant sur le corpus lucanien auquel il a discrètement contribué.

    Informations personnelles

    * Champs obligatoires

    Choix de la formation

    * Champs obligatoires

    Formule souhaitée*

    Formation souhaitée*

    Bachelor - Orientation souhaitée*

    1 Sous réserve de l’accréditation de la Confédération suisse

    Année désirée pour commencer la formation